Micro-centrale hydroélectrique - commune de Revel
Information publiée en concertation avec le "Collectif des Usagers du Grésivaudan"

Un premier tract publié par "le collectif des Usagers du Grésivaudan" (Décembre 2017) concerne la construction à Revel sur le lieu-dit La Tour d'une micro-centrale hydrolectrique, décidée en 2012 par le SIED (Syndicat Intercommunal des Eaux de la Dhuy) alors présidé par Mme Ferradou, l'ancien maire de Saint-Ismier, puis depuis le printemps 2014, par M. Clappaz, adjoint au maire de Montbonnot-St-Martin.

Ci-dessous quelques informations tirées de différents sites internet concernant cette micro-centrale.

Cf. également article dans journal Le Postillon n°44 - Février-Mars 2018 : "Microcentrale, MaxiArnaque" disponible en kiosque

         
La construction de cette micro-centrale a été achevée en 2014, et elle n'a véritablement fonctionné qu'un mois en tout ! Son coût 1 million d'euros! L'objectif était qu'avec les bénéfices dégagés, le prix de l'eau baisserait pour les usagers... cf. article du Dauphiné libéré en date du 30 décembre 2017

A lire également actuellement dans les kiosques : Article "le Postillon" n°44 de Février-Mars 2018 : "Microcentrale, Maxi-arnaque ? ".

Les élus responsables de la construction ont tout fait pour ne pas l'ébruiter...  le collectif est tombé à la renverse quand il a découvert l'existence de cette micro-centrale et a suivi toutes les péripéties depuis 3 ans pour la faire marcher!
cf. Historique 2012-2017 des décisions du SIED (extraits des CR publiés sur le site du SIED)

Un des problèmes, le SIED a conduit ce projet de 2012 à septembre 2017 sans disposer de la compétence pour la réalisation d'une telle centrale (cf. rapport de la cour des comptes de 2014 - à inserer).

Pour rattraper le coup, le SIED s'est fait voter cette compétence en septembre-octobre 2017 par les 5 communes membres du SIED (Monbonnot - Biviers - St-Ismier - Bernin et St-Nazaire). On y apprend au passage dans le tableau des coûts du projet publié dans le CR de St-Nazaire les Eymes que le coût final serait de 1.208.324,58€ HT auxquels il faut rajouter 26.833€ d'intérêts pour les prêts relais (tous remboursés). cf. vote par les CM de la compétence microcentrale.

La dernière réunion du SIED avant sa dissolution du fait du transfert de compétence de l'eau à la CCPG au 1er janvier 2018 a été prononcée par le Préfet le 28 décembre 2017 - cf. arrêté de dissolution du SIED.

Les  nouvelles sur l'avenir de la micro-centrale sont attendues car le Grésivaudan ne s'attendait pas à la décision du préfet de lui transférer la gestion de la micro-centrale !

Tract n°1 du collectif des usagers du Grésivaudan - "Des microbulles à 1 million d'Euros : Macro-bug pour micro centrale !" ..."en 2012, les élus, membres du SIED, décident de la construction d'une micro-centrale hydroélectrique sur la commune de Revel. ... Fin 2017, 3 ans après sa construction, la micro-centrale hydroélectrique ne fonctionne toujours pas ! Sa rentabilité est nulle. Son coût s'élève déjà à 1.075.081€. ... La micro-centrale crée dans les réservoirs du réseau d'eau potable, des micro-bulles..." Lire la suite...

Cf. également une information technique : La cavitation ou la formation de bulles de gaz dans un liquide.  informations extraites du site Wikipédia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Cavitation)